A lépoque du retour du mauvais temps, et à un moment où il va bientôt falloir nous décider pour le stage à Cesenatico, un petit compte-rendu rapide du stage de l'an dernier par Speedy!

 

 

Samedi 21 avril
Traversée du Mont-blanc et de la plaine du Po pour atteindre Beau-Soleil-Wonderful, hôtel spécialisé dans le triathlète multilingue.
Première natation en mer avec la combinaison, mais bon sang, l'acqua est vraiment très fresca.


Dimanche 22 avril
Première sortie vélo. Elle devait être courte, mais on se perd à l'aller. Bilan : 85 km (+ 20 %)


Lundi 23 avril
Deuxième sortie vélo, elle devait être courte, mais on se perd au retour. Cédric franchit le Rubicon en citant César et en demandant qu'on le suive. Crevaison d'Anthony Guesdon. Bilan : 105 km (+ 20 %).


Mardi 24 avril
Troisième sortie vélo. Elle devait être courte, mais on se perd au milieu et on prend la pluie. Cédric nous paye un café à Verruchio, à côté de la statue de Dante Alighieri.
Je vérifie l'emplacement historique du Rubicon, il se pourrait que ce soit finalement la rivière d'à côté...


Mercredi 25 avril
Journée de repos. Visite touristique de Ravenna, avec le tombeau de Dante, et du port de Cesenatico, avec son funiculaire nautique, mû par un 52 dents.


Jeudi 26 avril
la sortie vélo doit être longue, cette fois-ci c'est prévu ! Pas d'erreur de parcours et 135 km au compteur. Une ascension magnifique vers Santa Agata Feltria puis Poggiorimini. Quelques coups de soleil rigolos avec une crème écran total mal étalée. Sur le retour avec un bon vent de face,  Cédric nous montre qu'il mérite le surnom de motocicletta di Cesenatico.


Vendredi 27 avril
Sortie de 113 km jusqu'à San Leo, avec un café pris sur la place Dante Alighieri sous le buste du gars du même nom. Jipé l'increvable va jusqu'au bout avec nous. Retour abrité derrière notre célèbre motocicletta.
Petit chalenge à trois sportifs l'après-midi organisé par le coach JiPé, avec une natation enchaînée avec un aller retour pinède.
Beaucoup de soleil et de rougeurs le soir, apéro conclusif pour un bilan hyper positif.

Ce stage est une très bonne chose, à refaire, impérativement.