Vous êtes ici : Accueil Les Comptes-Rendus

Les comptes-rendus

Envoyez-nous vos comptes-rendus de course, nous les publierons ici!

L'équipe homme (merci Annick!)

Les photos sont dispo:

 

Alors oui, ce fut mon baptême du tri!!!!

Avec les conseils et avis de chacun, et en regroupant tout ces éléments dans ma tite tête, j'ai pris mon courage à 2 mains pour affronter ce parcours Royal !!!

Le temps, guère au beau fixe ces derniers jours, a finalement été clément.

Mes affaires posées dans le parc, j'enfile ma combi (toute neuve et seulement essayée en magasin.....) sur ma trifonction aux couleurs de Vélizy (et oui c'est le seul vêtement à ma taille d'enfant!!!! ;) Clin d’œil).... elle passe bien....ouf....

Le briefing approche et ... cool, le règlement a changé, ils font partir les femmes + relais, en premier, et les hommes (non licenciés) 5 min après.

Plouf à l'eau (lieu que j'appréhende, vu mon niveau de nageuse professionnelle!!!!:-$ Chut, c’est un secret), elle est fraîche, surtout lorsque je sens un filet d'eau rentrer et glisser le long de mon dos (glagla gla.....).... et c'est parti, je vois les filles démarrer en trombe, tête hors de l'eau... je fais pareil et là je me dis, bon allez va falloir mettre la tête dedans!!!! et là, je ne sais plus nager comme à la piscine.... bouhhhhh, quel gâchis... j'ai pas mal dévié aussi... dur les répères mais YESSSS j'ai réussi à en sortir

Ensuite je trottine jusqu'à mon vélo, et vlà que le départ en côte avec les cales fait son effet..... mon 2è pied ne s'enclenche pas et c'est la chute!!!! en plus mon vélo a déraillé, j'ai mis du temps à remettre ma chaîne. Bah oui, c'est connu, je suis mécano MOI!...et voir les autres concurrents me passer à côté (Grrrrrrrrrrrrr!!!!!!) la haine!!!

Et pis en revenant pour la CAP, mes pieds sont complètement congelés jusqu'aux chevilles et le resteront toute la course (parcours glissant et boueux sur certains tronçons!!). Retour au parc à vélo, mes orteils sont encore des glaçons...

Bref, ce fut une belle expérience et j'ai beaucoup aimé l'ambiance.

Je n'ai que des progrès à faire donc ça me va...... et y'a du boulot!!!!

Je suis contente d'être arrivée au bout, c'était là mon seul objectif.

Le prochain : Paris.... heu là ça va être super hardcore!!!! Alors je reste sur mon objectif : finir le parcours.

L'aprem, au tour des hommes, vraiment génial et impressionnant. Chapeau les garçons! vous êtes trop forts!!!!

Del

 

Pas de filles de Velizy pour la 15ème édition du triathlon d’Etampes. Les bienfaits de la boue sur le teint sont pourtant bien connus…

Mais comme l'eau était trop froide (en dessous de 12°), ils ont décidé d'annuler la natation et le triathlon s'est transformé en duathlon. Moi qui voulait plus faire de duathlon cette année...

Au total, on s'est quand même bien fait plaisir, avec un vent très fort, mais grisant dans le retour vers Etampes à 45 km/h le vent dans le dos.


On a pas mal marché, mention spéciale à Julien qui bien que tout nouveau termine tout près de nous. Je fais 2 en V3/V4 (en fait 1, mais ils se sont trompés sur la catégorie du premier!), d'où la coupe et le podium. Noter aussi qu'on a croisé Loïc Maitre, un ancien du Club...

Au total, une épreuve qui s'est super-bien déroulée, alors que le temps ce matin et le bulletin météo la veille laissaient craindre le pire.

-- OS

 

Comme chaque année, Meaux lance la saison de triathlon avec son Duathlon international, format sprint (5/23/2,5) toujours très relevé, sélectif championnats de France.

Moins nombreux que les autres années (sûrement l’effet vague de froid qui aura tronqué une partie de l’entraînement hivernal), 5 Véliziens ont néanmoins répondu présents, et se sont déplacés avec le bus jaune aux couleurs du club.


Une météo finalement clémente, nous aura épargné.


A noter une remarquable 79 ème place au scratch pour Samuel, très affûté, Brigitte plutôt en  bonne forme. Laurent, Olivier et Jean Charles complètent  l’affaire.


Point à instruire en cours pour Olivier visiblement DSQ à la lecture des résultats, sans qu’il ne lui ait été notifié quoique ce soit.


Finalement un bon dimanche sportif et ce malgré un contrôle alcoolémie au retour, évidemment négatif. Les premiers points au challenge sont marqués. Samuel, Brigitte et Laurent aux 3 premières places.


La saison est lancée. Vive le sport. Vive le triathlon!!

 

Très belle course pour le groupe de Véliziens ce dernier week-end, un peu mal aux jambes le lendemain quand même!

Cliquer ici pour les photos de Claude.

Une soirée spéciale tartiflette réussie grâce à tous les participants et une organisation assurée par Xavier et l’aide de participants y compris des non triathlètes.

 

Bilan : 88 personnes (dont 10 repas à la charge du club).

Les photos sont là. Merci à Claude!

Grâce à notre sponsor « Les cycles Ghidini », nous avons organisé une tombola pendant notre soirée.

Pour gagner un lot, il fallait impérativement être présent pendant le tirage.

Vous trouverez ci-dessous la liste des cadeaux !!!!

  • 2 Pneus Michelin Pro Race 4
  • COMPTEUR MAVIC
  • PEDALE LOOK KEO Classic Graphit 2012
  • PEDALE KEO ELLE
  • PEDALE LOOK KEO Classic Graphit 2012
  • PEDALE LOOK KEO Classic Graphit 2012
  • PEDALE KEO ELLE
  • PEDALE KEO ELLE
  • SELLE FIZIK
  • Roues cosmic Elite

Vélizy Triathlon toujours présent au Cross de Chaville.

Une belle course, qui fait bien mal aux jambes comme on l'aime!

 

2011-chaville

 

Plus de photos ici (merci Claude!).

Ce petit compte rendu pour faire part de mon exploit du week-end, mon premier Iron man et j’avais choisi le challenge de Vichy.

Cette ville est impressionnante avec ce complexe sportif qui intègre un CREPS et des installations dignes d’une ville olympique. Mais je ne suis pas venu faire du tourisme.

Apres 8 mois de préparation le jour J est arrivé. Arrivé le samedi sur place, le cérémonial de préparation, pose des vélos est impressionnant. Une organisation pharaonique, ça met dans l’ambiance. Soirée très courte a l’hôtel pour finir les préparatifs avec un stress qui commence à monter très fort. La météo du jour est géniale pour les touristes, mais 37°C à l’ombre n’est pas l’idéal pour un longue distance. D’autant plus que la journée de dimanche est prévue encore plus chaude…elle le sera et les dégâts considérables.

Très surpris, j’ai bien dormi, la chaleur de la veille doit y être pour quelque chose. Levé a 5h00 pour un petit déjeuner copieux et direction le parc a vélo, il fait encore nuit et une étrange ambiance règne dans le parc, l’organisation annonce en boucle que l’eau de l’Allier est a 27°C ce matin et donc la combinaison est interdite. Gros coup au moral et à ce moment là je me demande si je vais prendre le départ.

Quelques échanges avec d’autres concurrents, on essaie tous de se rassurer les uns les autres mais l’angoisse est bien là.

Tant pis, quand faut y aller, faut y aller…7h30 le départ est donné pour la bande en maillot de bain. Première longueur sans problème, j’essaie de m’appliquer à bien nager, loin devant, loin derrière mais je trouve que je mets beaucoup de jambes (et oui, sans combi) et que ça va me manquer sur le vélo. Un peu de brassage à la bouée pour me décontracter puis retour crawl en gérant mes mouvements pour avancer sans trop perdre d’énergie. Voilà la fin, 3.8km de natation et pas trop entamé, je passe sous la tente pour me changer complètement. J’ai décidé de ne mettre la tri fonction que sur la course à pied, histoire de démarrer avec des affaires sèches.

Premier tour de vélo avec du plaisir, une belle cote au départ et ensuite assez roulant mais la chaleur arrive et ça commence à taper très très dur, un bidon pour boire et un bidon pour s’arroser à chaque ravitaillement. 32 km/h de moyenne sur le premier tour, je suis content. Le deuxième sera un peu plus dur avec au 120eme une portion avec vent de face qui m’a bien agacé et une moyenne qui tombe, qui tombe et une température qui monte qui monte… à ce moment là je prends un bon coup de mou et un bidon d’eau ne suffit plus à me refroidir le ciboulot entre deux ravitaillements. Léger mal au crane, je prends chaud à la tête.

Mais sur le retour, j’arrive à me refaire la cerise et je reprends une allure qui me fait plaisir. Mais je commence à voir des concurrents couchés dans les fossés à attendre les ambulances. La chaleur est intenable

Pour rajouter au décor, les bidons d’eau et énergie prennent un drôle de goût très chloré, pour certains imbuvables. L’organisation dira que la station de traitement n’a pas tenu avec la chaleur et une dose trop forte de chlore a été déversée. De nombreux concurrent vont connaître des problèmes gastriques en course à pied à cause de cela (très belles galettes).

Fin du deuxième tour velo et retour au parc après 180km. Je suis bien, la transition prend un peu de temps, de charmantes demoiselles proposent de me mettre de la crème solaire, je n’ai pas résisté.

Je vois quand même quelques concurrents sous la tente avec les pompiers et des masques à oxygène, ça rassure !!!

Et bien m’y voila, la course à pied tant redoutée. Le départ est étonnant, j’ai des jambes, de très bonnes sensations, je vais vite déchanter. 8eme kilomètre début de crampes, je marche un peu et sur ce premier tour (il y en a 4 à faire) je vais m’arrêter plusieurs fois pour marcher avec des débuts de crampes. Le deuxième plus délicat, les crampes sont bien la et je dois courir jusqu'à l’arrivée des crampes puis m’arrêter pour les laisser passer et ainsi de suite, ce qui donne à peu près du 1mn courir / 1 mn marcher. Début du troisième la très grosse crampe est enfin arrivée, je vais attendre 10mn pour pouvoir reposer le pied par terre. Mais là je ne peux plus courir, seulement marche soutenue, le 3 eme tour est un vrai calvaire, mais quand je vois les abandons autours de moi, je suis encore content d’avancer. Enfin le 4eme me redonne un peu le moral, j’arrive à faire du 30s/30s et surtout ne pas m’arrêter. L’euphorie de l’arrivée me fera reprendre la course au dernier kilomètre mais je cours sur des œufs, des ampoules sous la plante des pieds.

Le passage de la ligne est un bonheur immense et rare, j’ai versé une larme de bonheur, de douleur, je ne sais plus. La breloque, le T-shirt, j’y suis mais que de douleurs et de souffrances.

260 finishers sur 465 partants, ça vous donne une idée des dégâts de cette canicule. Je ne suis pas prêt de quitter mon t-shirt de finisher.

Que la récupération est douce….

A bientôt a tous.

 

Frederic B

Vous êtes ici : Accueil Les Comptes-Rendus